Être avocat aujourd’hui est aussi un métier social et solidaire.

Défendre une cause ne se limite pas à travailler dans le cadre lucratif et rémunérateur de la relation avec un client.

 jeanpierre_jacques_droit_international_prive_engagements

Dans ce contexte, l’engagement bénévole fait partie de ma conception du rôle de l’avocat dans la société actuelle.

Ceci explique que je m’engage auprès d’associations militantes diverses actives dans le domaine des droits de l’homme et des personnes vulnérables :

  • > au sein de l’A.D.D.E.(association pour le droit des étrangers)


En tant qu’administrateur de cette association depuis 2001, j’assure pour cette ASBL une série de formations en droit des étrangers et droit international privé.



En tant que président de la Commission internationale, j’ai encadré et dirigé le jumelage que le barreau développe avec le barreau de Kigali (Rwanda) depuis 2007.

La concrétisation de ce jumelage se traduit par l’accueil de stagiaires rwandais à Liège et par un séjour de formation en juillet 2009.

Je travaille également dans le cadre de l’aide juridique gratuite de deuxième ligne (pro deo) au sein du Bureau d’aide juridique pour les justiciables indigents.


J’ai assuré une mission d’observation d’un procès devant la District Court d’Haïfa en Israël (procès dans l’affaire Rachel CORRIE).

J’ai également assuré une mission de formation pour des confrères rwandais pendant 5 jours sur la gestion humaine des dossiers sensibles.